Découvrir le métier de Chaudronnier/ière

Découvrir le métier de Chaudronnier/ière

Découvrez nos offres d'emploi Chaudronnier H/F

La chaudronnerie est essentielle dans de nombreux secteurs d’activité industriels pour la réalisation d’ouvrages chaudronnés divers et variés : cuves en inox, réservoirs, citernes, chaudières d’une centrale nucléaire, …

Pourtant, le métier de chaudronnier industriel reste peu connu.

Quelles sont les missions d’un(e) chaudronnier(ère) ? Quelles sont les compétences et la formation nécessaires pour exercer ce métier ? Dans quels secteurs d’activité peut-on être chaudronnier ?

AVS vous en dit plus sur ce métier qui recrute.

1. Les missions du chaudronnier industriel

Le chaudronnier réalise des ouvrages chaudronnés pour les entreprises industrielles, en assemblant différentes pièces métalliques qu’il conçoit selon un plan détaillé qu’il établit. Ses missions sont variées et nécessitent précision, rigueur et maîtrise des matériaux utilisés.

Tout d’abord, l’ouvrier conceptualise la pièce finale sur ordinateur pour visualiser l’ensemble des étapes nécessaires à sa production. Il doit ensuite organiser son travail dans le temps en fonction des différentes étapes.

Le chaudronnier travaille le métal sous forme de tôles- (feuilles et plaques) ou de barres (tubes et profilés) et le façonne pour obtenir les différentes pièces métalliques dont il a besoin. Il est capable de travailler tous types de métaux : acier, carbon, inox, alliages, aluminium, cuivre, titane, …

Il réalise les tracés, découpe les éléments, les met en forme et aux bonnes dimensions par le biais de différentes techniques : pliage, martelage, emboutissage et grâce à des machines appropriées : plieuses, cisailles, presses. Il est en charge de régler et surveiller ces machines et de contrôler la qualité des pièces une fois réalisées.

Puis il assemble ces pièces par soudage de façon à obtenir l’ensemble chaudronné final.

Enfin, il effectue la maintenance des pièces sur les différents ouvrages : il vérifie leur degré d’usure et de déformation et assure la réparation ou le remplacement de celles-ci.

 

2. Les qualités requises pour le métier

Etre chaudronnier demande de nombreuses compétences, à la fois techniques et professionnelles.

D’une part, le chaudronnier doit être capable de bien se repérer dans l’espace pour pouvoir visualiser en trois dimensions les pièces à réaliser. De plus, il doit savoir choisir les techniques et les machines nécessaires pour la découpe, la mise à façon et l’assemblage des différentes pièces. Enfin, il doit connaître l’ensemble des matériaux qu’il utilise, c’est-à-dire à la fois les métaux anciens et nouveaux ainsi que leurs propriétés.

D’autre part, le métier de chaudronnier requiert une habilité manuelle et une résistance physique. Le chaudronnier doit être organisé, rigoureux et précis dans son travail. Par ailleurs, il doit savoir respecter les règles d’hygiène et de sécurité et porter le matériel de protection obligatoire pour l’exercice de son métier.

 

3. La rémunération et l’évolution de carrière

Après plusieurs années d’expérience, le chaudronnier peut évoluer vers des postes à responsabilités comme chef de projet ou d’atelier. Vous pouvez également devenir technicien en vous spécialisant : dessinateur, préparateur de fabrication, technicien méthode.

En termes de rémunération, le salaire initial d’un débutant est le SMIC et évolue avec l’expérience et le niveau de formation.

 

4. La formation nécessaire pour exercer en chaudronnerie

Plusieurs formations sont possibles pour se former au métier de chaudronnier.

Ce métier est accessible avec un CAP réalisation en chaudronnerie industrielle.

Toutefois, afin de pouvoir évoluer vers un poste de chef d’équipe ou d’atelier, qui attribue davantage de responsabilités, il est fortement conseillé de poursuivre l’apprentissage du métier avec un Bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également approfondir votre formation jusqu’à un diplôme de niveau Bac+2 avec un BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle.

 

5. Les secteurs d’activité qui recrutent des chaudronniers

La chaudronnerie est un secteur qui recrute ! Bien que le métier soit encore peu connu, il peut s’exercer dans de nombreux secteurs industriels : aéronautique, spatial, automobile, chimie, électricité, énergie, nucléaire, métallurgie, nautisme, transport ferroviaire, … les entreprises qui recrutent des chaudronniers sont nombreuses.

La chaudronnerie ouvre des débouchés variés et permet à chaque ouvrier qualifié de trouver un emploi.

Dans certains cas, des certifications supplémentaires sont requises, lorsqu’elles sont spécifiques à un secteur d’activité précis. C’est le cas pour le secteur nucléaire, dans lequel les habilitations nucléaires SCN, RP et CSQ sont obligatoires (en savoir plus sur les habilitations électriques et nucléaires).

Le métier de chaudronnier est souvent associé à ceux de soudeur et tuyauteur. Ce sont les métiers de chaudronnier-tuyauteur et chaudronnier-soudeur.

 

 

Vous souhaitez signer un contrat pour le poste de Chaudronnier / Chaudronnière?
Consultez nos offres d’emploi !

Découvrez nos offres d’emploi